Pass sanitaire imposé à la rencontre gouvernement-syndicat: Réaction de Chadaré

Pass sanitaire imposé à la rencontre gouvernement-syndicat: Réaction de Chadaré

  • Société
  • septembre 9, 2021
  • Pas de commentaire
  • 29
  • 3 minutes de lecture
Db Medias
Site Web | Plus de publications

La première session ordinaire de la Commission nationale de concertation et de négociations collectives au titre de l’année 2021 entre gouvernement et syndicats est prévue ce vendredi 10 septembre 2021. L’accès à la salle de négociation sera subordonné à la présentation du carnet de vaccination de la Covid-19. C’est ce que renseigne la correspondance d’invitation adressée par le Ministre du Travail et de la Fonction Publique aux différents secrétaires généraux des centrales et confédérations syndicales. Une imposition qui n’est pas du goût du secrétaire général de la Confédération des Organisations Syndicales. Indépendantes du Bénin (COSI-BENIN).

Vaccination obligatoire pour les agents de santé : La réaction des syndicats du secteur

Noël CHADARE a fait savoir son mécontentement à travers un communiqué. « Cette méthode du gouvernement qui consiste à imposer la vaccination aux citoyens béninois en général et aux travailleurs en particulier n’est pas de nature à créer une ambiance favorable au dialogue social entre le gouvernement et les organisations syndicales représentatives » renseigne ledit communiqué. Pour justifier son désaccord par rapport à la décision du gouvernement, le secrétaire général de la Cosi-Bénin évoque la loi N°2020-37 du 03 février 2021 portant protection de la santé des personnes en République du Bénin, en son article 6 qui dispose : « Toute personne a le droit d’être informée sur son état de santé. La personne malade a le droit au respect de sa vie privée et de sa dignité, à l’information et au respect de la confidentialité, à l’expression de sa volonté, notamment par rapport au choix du médecin, à la participation à la décision médicale, au soulagement de la douleur ». Noël CHADARE a aussi évoqué l’article 7 de la même loi qui précise que tout patient a le droit d’accepter ou de refuser un acte médical ou l’application d’un traitement médical.

Vaccin Covid19: Wilfried Houngbédji répond aux syndicats du secteur santé

 

Au vu de ces dispositions législatives, le syndicaliste estime qu’il n’est pas permis au gouvernement d’imposer la vaccination aux citoyens béninois. « Lorsqu’on sait que l’imposition de la vaccination par le gouvernement est une violation des textes législatifs en vigueur, il urge que le gouvernement de notre pays change de méthode et de discours. Il doit user de la pédagogie pour convaincre les citoyens et les amener à adhérer librement à la vaccination » a ajouté Noël CHADARE qui n’a pas manqué de faire des propositions à l’exécutif. Entre autres propositions, on retient la poursuite de la sensibilisation pour le respect des gestes barrières tels que le lavage régulier des mains à l’eau et au savon, la désinfection des mains avec du gel hydroalcoolique, le port obligatoire du masque, le respect de la distance d’un mètre entre personnes et l’interdiction des regroupements de plus de cinquante (50) personnes.

Articles connexes

Bénin: «Le développement doit atterrir dans nos poches» dixit Noël Chadaré

Bénin: «Le développement doit atterrir dans nos poches» dixit…

Le secrétaire général de la Confédération des organisations syndicales interdépendantes Cosi-Bénin a été l’invite de l’émission  » Zone franche  » de…

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.