Lutte contre la criminalité faunique: La ZSL et l’organe de Gestion CITES du Bénin se donnent les mains

Lutte contre la criminalité faunique: La ZSL et l’organe de Gestion CITES du Bénin se donnent les mains

  • Environnement
  • août 26, 2021
  • Pas de commentaire
  • 23
  • 4 minutes de lecture
Db Medias
Site Web | Plus de publications

La salle de documentation de la Direction Générale des Eaux, Forêts et Chasse sert de cadre depuis  ce lundi 23 août 2021 à un  atelier de formation sur la lutte contre la criminalité faunique au Bénin. Il s’agit d’une initiative de l’organe de gestion CITES Bénin (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction) en collaboration avec la Société Zoologique de Londres (ZSL) au profit des agents des Eaux, forêts et chasse, des Douanes et droits indirects et de la Police républicaine intervenant au port autonome de Cotonou.

Criminalité faunique au Bénin: La formation des hommes en uniforme au cœur de la lutte

Pendant cinq (05), jours, les participants à cet atelier de formation verront leurs capacités renforcées notamment en matière de la connaissance de la règlementation sur le commerce international des espèces sauvages et les aptitudes que devraient avoir un agent dans la lutte contre la criminalité environnementale pour laquelle le Bénin est résolument engagé. Pour Grant Miller,  un des formateurs, le présent atelier vise à  « Doter les agents de la loi des outils nécessaires pour pouvoir bien faire leur travail » Selon le Capitaine des eaux et forêts Sinagabé Korogoné, point focal national de CITES du Bénin, plusieurs thématiques aussi bien théoriques que pratiques seront abordées au cours de ces cinq jours de travail. Aussi, « les agents qui seront ainsi formés auront une meilleure connaissance des espèces sauvages et de la règlementation, de la gestion des saisies. Ils pourront à terme devenir des formateurs au niveau de leur unité respective »  a-t-il fait savoir.

Les agents de contrôle ont formulé leurs différentes attentes à l’ouverture des travaux de cette formation. « A la fin de cet atelier de renforcement de capacité, les agents de contrôle que nous sommes devrons être en mesure d’identifier les espèces sauvages protégées, voir si ceux qui manipulent ces espèces possèdent des permis ou autres autorisations,  le cas échéant voir dans quelle condition passer à la répression » a déclaré le brigadier de police de l’Unité Mixte de Contrôle des Conteneurs (UMCC) Hervé Elégbédé pour qui cette formation vient à point nommé d’autant plus que le besoin se faisait senti. « Ce que je souhaite par rapport à cette formation est qu’elle soit étendue encore davantage. Que tout le monde soit informé sinon que pour des choses banales, par exemple les ailes de requins, si tu es à un poste de contrôle et on te dit qu’il est question de poissons fumés, tu vas laisser passer à moins que tu connaisses d’avance. Il y a beaucoup de chose dont on ignore et qui pourront faire de  nous des complices sans qu’on ne le sache. Je voudrais donc que les formateurs fassent l’effort de nous montrer même si c’est sur les écrans les différentes espèces pour lesquelles nous luttons » a affirmé pour sa part le contrôleur en douane Weri Prisca KADJEGBIN.

Présence de la grippe aviaire au Bénin: Les instructions du ministre Dossouhoui à la population

Faut-il le souligner, la Société Zoologique de Londres est une organisation britannique  œuvre en Afrique central et en Afrique de l’Ouest depuis plus d’une douzaine d’années. Elle appuie plusieurs pays dans le cadre de la préservation des ressources naturelles notamment à travers la lutte contre la criminalité faunique. L’un de ses objectifs est de veiller à ce que le commerce international des spécimens d’animaux et de plantes sauvages ne menacent pas la suivie des espèces auxquelles ils appartiennent. La présente formation au profit des agents des Eaux, forêts et chasse, de la Police républicaine et des Douanes et droits indirects intervenant au port autonome de Cotonou fait suite à celle qui a eu lieu du 16 au 20 août dernier à Cotonou ayant rassemblée les agents de contrôle intervenant au niveau de l’aéroport de Cotonou.

Articles connexes

Bénin : Trois partis politiques reçoivent un financement de plus d’un milliard

Bénin : Trois partis politiques reçoivent un financement de…

Un milliard cinq cents millions (1.500.000.000) fcfa, représentant la moitié des fonds prévus pour l’année 2022. C’est le montant reçu par…
Bénin: En prison depuis plus d’un an, Rodrigue Kakaï Glèlè libéré

Bénin: En prison depuis plus d’un an, Rodrigue Kakaï…

Condamné à cinq ans d’emprisonnement ferme plus une amende de 50 millions de francs CFA dans une affaire de corruption au…
Bénin/Culte Vodoun Lissa : Franck Akplogan consacré dignitaire à Abomey-Calavi

Bénin/Culte Vodoun Lissa : Franck Akplogan consacré dignitaire à…

La famille des dignitaires du culte endogène Vodoun Lissa s’est agrandie dans la commune d’Abomey Calavi. Et pour cause, Franck Akplogan,…

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.