Criminalité faunique au Bénin: La formation des hommes en uniforme au cœur de la lutte

Criminalité faunique au Bénin: La formation des hommes en uniforme au cœur de la lutte

  • Environnement
  • août 17, 2021
  • Pas de commentaire
  • 46
  • 4 minutes de lecture
Db Medias
Site Web | Plus de publications

Des agents des Eaux, forêts et chasse, de la Police républicaine et des Douanes et droits indirects intervenant au niveau de l’aéroport de Cotonou suivent depuis, lundi 16 août 2021 une formation axée sur la criminalité faunique. Pendant cinq jours, les participants auront à renforcer leurs acquis notamment en matière de la connaissance de la réglementation sur le commerce international des espèces sauvages et les aptitudes que devrait avoir un agent dans le cadre de la lutte criminalité faunique.

  

Cet atelier de renforcement de capacité des agents de contrôle  est une initiative de l’Organe de Gestion CITES du Bénin en partenariat avec la Société Zoologique de Londres (ZSL), une organisation Britannique qui appuie plusieurs pays  dans la lutte contre la criminalité faunique et la préservation des ressources naturelles. La ZSL est présente en Afrique centrale et en Afrique de l’Ouest depuis douze ans. « Nous appuyons les différents gouvernements en matière de défis de lutte contre la déforestation, le braconnage, le développement durable, la gestion des aires protégées. Nous développons aussi des activités en collaboration avec les communautés à la base dans le sens de la gestion durable des ressources naturelles » a confié Andrew Fowler, directeur régionale Afrique Centrale et de l’Ouest.

 

 

https://dbmedias.com/benin-alphonse-da-silva-pleure-la-mort-de-gabriel-o-bagou/

 

 

Au cours de l’atelier

Pour le Prolifique Capitaine des eaux et forêts Sinagabé Korogoné, Point focal national de la convention sur le commerce international des espèces de faunes et de flores sauvages menacées d’extinction (CITES), la présente formation a pour objectif d’accentuer davantage la lutte contre la criminalité faunique au niveau des frontières. Les participants à cet atelier de renforcement de capacité devront être capables à la fin des travaux de savoir ce qu’est la convention CITES, les espèces concernées en matière de criminalité faunique et les réflexes à avoir au niveau des postes de contrôle dans les aéroports. « Ces agents, une fois dans leurs unités respectives seront capables de répliquer les notions en devenant à leur tour des formateurs. Nous avons la chance que les différents directeurs généraux de la Police républicaine, des Douanes et des droits indirects, des Eaux forêts et chasse sont partie prenante de ces activités visant à décourager les auteurs d’actes liés à la criminalité faunique » a-t-il déclaré.

 

 

Kandi: La police confisque des motos

 

Selon le chargé des activités de terrain de ZSL au Bénin pour le compte de la Société Zoologique de Londres, la formation des hommes en uniforme fait partie d’une série de formation qui est lancé pour lutter contre la criminalité faunique en Afrique de l’Ouest et centrale. « Après le Bénin, nous allons mettre le cap sur le Niger et le Burkina Faso parce que le complexe Wap regroupe ces trois pays. Il faut permettre aux agents de disposer des outils pour lutter efficacement contre ce fléau qui est la criminalité faunique dans la sous région » a renseigné Chabi N’Diaye Yekini selon qui la formation est intéressante en ce sens qu’elle est aussi pratique. Après ce renforcement de capacité des hommes en uniforme intervenant au niveau de l’aéroport de Cotonou, ce sera le tour de ceux qui interviennent au Port autonome de Cotonou les jours à venir.

Articles connexes

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.