Talon: «La cherté de la vie est principalement due au coronavirus»

Talon: «La cherté de la vie est principalement due au coronavirus»

  • Politique
  • décembre 29, 2021
  • Pas de commentaire
  • 29
  • 2 minutes de lecture
Db Medias
Site Web | Plus de publications
La crise sanitaire liée à la COVID-19 a d’impacts négatifs sur les populations. Le Chef de l’État Patrice Talon l’a rappelé ce mercredi au cours de son discours sur l’état de la nation.
 « Les prix flambent et chacun le ressent gravement alors que les droits de douanes et taxes n’ont pas changé » c’est là, l’une des déclarations du Chef de l’État Patrice Talon lors de son message délivré à l’Assemblée nationale ce mercredi 29 décembre 2021. Pour ce dernier, la cherté de la vie est principalement due à la pandémie du coronavirus et il pense que c’est seule la lutte efficace contre le mal qui pourra inverser cette tendance.« Nous devons être solidaires des efforts qui se font partout. » a indiqué Patrice Talon.
Pour le Président, le Bénin continue d’écrire ses plus belles pages et avec la volonté les chantiers engagés seront poursuivis et d’autres ouverts. « Le PAG II détermine nos ambitions. Ce qui a été fait ces 05 dernières années ne sont que le début d’une épopée » promet le chef de l’État.

Articles connexes

Talon justifie le choix des 26œuvres restituées par la France

Talon justifie le choix des 26œuvres restituées par la…

Le Bénin n’a pas été associé à la sélection des 26 œuvres des trésors royaux d’Abomey restituées par la France au…
Libération de la route des pêches: Patrice TALON rassure les sinistrés

Libération de la route des pêches: Patrice TALON rassure…

Le Président Patrice TALON a tenu mercredi 12 mai 2021 une séance de travail avec les membres du comité  en charge…
Wilfried Houngbédji clarifie les propos de Talon sur les soutiens de Madougou

Wilfried Houngbédji clarifie les propos de Talon sur les…

« Que les autorités togolaises auraient soutenu madame Madougou, c’est une chose qu’elle-même s’en réclame publiquement. Mais jamais il n’a été…

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.