Lutte contre la criminalité faunique au Bénin: Les agents de contrôle plus déterminés

Lutte contre la criminalité faunique au Bénin: Les agents de contrôle plus déterminés

  • Environnement
  • août 30, 2021
  • Pas de commentaire
  • 30
  • 5 minutes de lecture
Db Medias
Site Web | Plus de publications

Une étude d’évaluation des menaces qui pèsent sur les espèces sauvages en  République du Bénin réalisée entre 2019 et 2021 a révélé que l’un des enjeux majeurs en matière de lutte contre la criminalité faunique réside dans le renforcement des capacités des agents de contrôle. C’est fort de ce constat que l’organe de gestion CITES Bénin (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction) initie depuis plusieurs mois des formations à l’endroit des forces de sécurité, toutes catégories confondues. La dernière formation a eu lieu du 16 au 27 août 2021 à Cotonou en collaboration avec la Société Zoologique de Londres (ZSL).

 

 

Cet atelier de renforcement de capacité s’est déroulé en deux phases. La première phase a été consacrée aux agents de contrôle des Eaux, forêts et chasse, des Douanes et droits indirects et de la Police républicaine intervenant à l’aéroport de Cotonou. Il a été par la suite de  la formation des agents de contrôle du port autonome de Cotonou. Connaissance de la convention Citès, règle en matière de fouilles de marchandises et de colis, règles en matière de commerce international des espèces de faune et de flore sauvages, sont entre autres modules présentés aux participants.  Le Capitaine des eaux, forêts et chasse, Sinagabé KOROGONE, point focal national de Citès au Bénin a été marqué par l’enthousiasme et de la détermination dont ont fait montre les agents de contrôle lors des travaux. « J’ai été ému des surprises qu’ils ont eu par rapport ce qu’ils voyaient passer tout le temps mais qui pour eux n’était pas réglementé, qui passait pour du poisson, qui passait pour des peaux d’un simple animal. Ils étaient vraiment sidérés que même les champignons sont réglementés, qu’il y a des espèces d’oiseau, de mammifères, de poissons qui sont protégées et dont le commerce est règlementé » a déclaré le Point Focal national de Citès au Bénin. A l’issue de la formation qui a pris fin le vendredi 27 août 2021, les agents de contrôle exerçant au Port Autonome de Cotonou ont confié au micro de DBMEDIAS leur satisfaction.

 

« Les connaissances acquises participeront désormais à améliorer notre flair sur le terrain. Ce qui devra impacter davantage la lutte contre la criminalité faunique sur le terrain » a déclaré le préposé en Chef des douanes Franck Oracio CODJIA. Pour l’adjudant-chef des eaux et forêts et chasse, Thierry Gnansounou, C’est une expérience enrichissante. « Je n’ai pas été déçu durant les 5 jours, car il y a de nouvelles connaissances que j’ai acquises. J’ai compris qu’il y a des dispositions à prendre pour faire face cette criminalité faunique qui est grandissante. Nous avons été outillés pour faire l’essentiel sur le terrain. Nous avons découvert assez de notion qu’on ne connaissait pas. Nous sommes suffisamment outillés pour détecter les pratiques de ces criminels fauniques » a déclaré l’adjudant-chef Thierry Gnansounou. Le Brigadier de police Elégbédé Hervé en service à l’unité mixte de contrôle des conteneurs au Port de Cotonou abondant dans le même sens a reconnu que cet atelier de  formation a été une occasion pour lui d’apprendre davantage sur la criminalité faunique. « Lorsque vous avez des connaissances nouvelles, cela suppose de nouvelles aptitudes dans l’exécution de nos tâches quotidiennes. Les résultats seront probants sous peu. Nous avons appréhendé beaucoup de chose que nous ignorons et maintenant, c’est l’occasion pour nous de mettre tout ceci en pratique » a-t-il conclu.

Lutte contre la criminalité faunique: La ZSL et l’organe de Gestion CITES du Bénin se donnent les mains

 

Ce énième atelier de formation à l’endroit des agents de contrôle qui a été possible grâce à l’appui de la ZSL ne va pas s’arrêter seulement au port et à l’aéroport selon le chargé des activités de terrain pour la ZSL au Bénin. « Tous les agents intervenants au niveau des frontières terrestres seront également formés avec pour incidence une meilleure maîtrise des différents permis et certificats qui leurs sont présentés. Il en sera de même pour les agents de terrains, au niveau des parcs qui vont bénéficier des formations de lutte anti braconnage et les techniques de suivi en milieu difficile » a précisé Chabi N’Diaye YEKINI pour qui la formation doit également s’étendre au niveau de l’appareil judiciaire ». à noter que l’objectif au terme de cette formation, est d’avoir des agents capables de former leurs collègues afin que le plus grands nombres des agents de contrôle soit informés des tenants et aboutissants de la lutte contre la criminalité faunique en République du Bénin. Une lutte qui à en croire l’Inspecteur des douanes Séraphin SODJINOU, point focal Citès à la Direction générale de la douane sera illustrée les mois à venir par des statistiques.

Articles connexes

Bénin: Plus de 1000 futurs soldats en formation à Bembèrèkè

Bénin: Plus de 1000 futurs soldats en formation à…

La formation des futurs hommes en uniformes béninois nouvellement recrus a démarré le mercredi 17 août 2022 au Centre de Formation…
Bénin : Divorce entre les partis politiques UDBN et BR

Bénin : Divorce entre les partis politiques UDBN et…

Le parti politique Union pour le Développement d’un Bénin Nouveau (UDBN) quitte le Bloc Républicain. L’information a été annoncée ce mercredi…
Bénin/Criet : Plus d’une centaine de détenus libérés, dont ‘’KGB’’

Bénin/Criet : Plus d’une centaine de détenus libérés, dont…

Au total, 126 prisonniers ont été libérés sous condition par la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet)…

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.