Loi CITES au Bénin : Quatre projets de textes d’application validés

Loi CITES au Bénin : Quatre projets de textes d’application validés

  • Environnement
  • novembre 10, 2021
  • Pas de commentaire
  • 45
  • 2 minutes de lecture
Db Medias
Site Web | Plus de publications

La Direction Générale des eaux forêts et chasse (Dgefc), avec l’appui du secrétariat de la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction), a initié un atelier du 02 au 06 novembre 2021 à Grand-Popo. Ces séances de travail ont eu pour objectif général de doter le Bénin, d’une réglementation nationale appropriée sur la protection et le contrôle du commerce des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction. Cela pour une mise en œuvre efficace de la Convention CITES au Bénin.

Criminalité faunique : Environ 900 kg d’ivoires saisis au Bénin

Les trois jours de travaux ont  été une occasion pour les participants d’examiner et de  valider les projets de textes d’application de la loi CITES. Au total, quatre projets de textes d’application  de la loi CITES n°2021-04 du 08 juillet 2021 portant protection et règles relatives au Commerce International des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction en République du Bénin ont été validés. En dehors des cadres de la Direction Générale de Forêt (DGEFC), la rencontre qui a réuni des responsables du Ministère de la Justice, de l’Université d’Abomey-Calavi et de l’ONG Nature Tropicale ONG

Pollution plastique sur les plages africaines: Des élèves sensibilisés

Pour rappel, le Bénin a adhéré en 1984 à la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES). Ladite convention adoptée en 1973 a pour objectif de donner la garantie de ce que,  le commerce international des animaux et  des plantes ainsi que leurs dérivés, ne constitue pas une menace à la conservation de la biodiversité ; mais qu’il  repose sur le principe d’une utilisation durable des espèces sauvages.

Articles connexes

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.