Le chef de la junte militaire tchadienne, Mahamat Idriss Déby Itno a signé un accord avec une quarantaine de groupes rebelles ce lundi 08 août 2022 au Qatar. Ceci, dans le but d’instaurer un dialogue national pour la paix et la restitution du pouvoir aux civils. Selon le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, cet arrangement, est un « moment clé pour le peuple tchadien ». Le Tchad entend ainsi entrer dans un cycle de discussions historique visant à mettre fin aux troubles connus sur le territoire depuis des décennies. Le dialogue national va démarrer, le 20 août prochain à N’Djamena en présence, de plus de 1 300 représentants rebelles et personnalités issues de la société civile, des syndicats, de l’opposition et du pouvoir. À noter que l’un des principaux groupes rebelles, le Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (FACT), à l’origine de la mort d’Idriss Déby Itno, a refusé de prendre part aux discussions.

Bénin : Environ 500 milliards FCFA pour le social de 2022 à 2026

Plus de publications

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *