Proxénétisme à Cotonou: Le Préfet Alain Orounla sonne le glas

Proxénétisme à Cotonou: Le Préfet Alain Orounla sonne le glas

  • Société
  • novembre 1, 2021
  • Pas de commentaire
  • 33
  • 3 minutes de lecture
Db Medias
Site Web | Plus de publications
À la tête d’un cortège composé essentiellement des éléments de la Police républicaine, le Préfet du Littoral, Alain  Orounla  a sillonné le week-end écoulé quelques maisons closes de la capitale économique. Une ènième descente nocturne inopinée. Le but visé par Alain  Orounla et son équipe  est de donner à  Cotonou ses attributs de ville vitrine du Bénin où le proxénétisme n’a plus droit de cité.

Le préfet du Littoral est visiblement déterminé à démanteler les réseaux de proxénétisme qui règnent dans la ville de Cotonou. Au cours de sa descente le weekend écoulé dans certaines discothèques et établissements assimilés de Cotonou, Alain Orounla a profité pour visiter quelques maisons closes. Il s’agit des maisons closes à Vodjè, Guinkomey où des jeunes filles, mineures pour certaines, ont été embarquées avec leurs clients pour servir de pièces à conviction au délit de proxénétisme constaté. Hormis ces maisons closes fermées, il y a également l’esplanade du stade de l’Amitié qui a été  dégagée, les discothèques et structures assimilées indélicates vidées par les forces de l’ordre sous la houlette du Préfet Alain Orounla.

Des Bars Vip à Kindonou, Vodjè, Aïdjèdo, Guinkomey, Akpakpa Sacré cœur,  Cadjehoun, la Haie vive ont reçu également la visite du préfet et de sa délégation. Ceux d’entre eux qui observent la distanciation sociale, le port de masque pour les serveurs et les interdictions du Gouvernement telle que la consommation de la chicha ont été à nouveau sensibilisé tandis que  les réfractaires et les récidivistes ont été fermés.

Pollution plastique sur les plages africaines: Des élèves sensibilisés

Articles connexes

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.