Profession de vœux perpétuels: Audrey Hounyo et Régina Abitan consacrées

Profession de vœux perpétuels: Audrey Hounyo et Régina Abitan consacrées

  • Société
  • septembre 10, 2021
  • Pas de commentaire
  • 28
  • 4 minutes de lecture
Db Medias
Site Web | Plus de publications
Audrey Hounyo et Régina Abitan ont professé leurs vœux perpétuels pour le compte de l’Eglise catholique Romaine du Bénin. C’était à l’occasion d’une cérémonie eucharistique qui a eu lieu samedi 04 septembre 2021 à l’Église Catholique Saint Benoît de Kpakpamè d’Abomey dans le département du Zou. Ces deux femmes, sous les regards de leurs parents, amis, invités et responsables religieux deviennent ainsi des  »sœurs dominicaines de l’annonciata » puisqu’elles ont dit « Oui », pour continuer à servir Dieu jusqu’à leur dernier souffle. L’eucharistie qui a permis à ces religieuses de sceller leur amour avec le Christ à travers la prise d’anneaux a été célébrée avec la bénédiction du Monseigneur Cyrille Houndékon, évêque d’Abomey.
Cette cérémonie de profession de vœux perpétuels a été un moment de grande ferveur. La sœur Audrey Hounyo a rendu gloire à Dieu pour le chemin emprunté et dit être prête à œuvrer en toute sincérité, partout où la tâche divine l’amènera. « … Je voudrais imiter la constance et la persévérance de l’eau qui ne se laisse ni dénaturée, ni influencée par quelque obstacle… », a-t-elle déclarée. Quant à la sœur Régina Émiline Abitan, elle déclare: « … J’avoue particulièrement que c’est un jour dont j’ai rêvé. Depuis tant d’années, je l’ai désiré de tout mon cœur. Et quand il est arrivé, alors, la joie est au paroxysme en moi. Et je bénis le Seigneur de m’avoir donné l’occasion de vivre la célébration de mes vœux perpétuels ».
Le témoignage du géniteur de la sœur Audrey
« Je me dois de rendre grâce à Dieu, parce qu’on ne s’attendait pas à cette grande réussite… La révérende sœur Audrey est un don de Dieu… C’est depuis la classe de CE1 qu’elle soupirait devenir religieuse. Et il a fallu la classe de 4ème  où le professeur lui demande, si vous grandirez, que deviendrez-vous ? Elle a dit qu’elle serait une religieuse. Ça n’a pas été facile pour moi… Ça n’a pas été facile dans la mesure où je vois ce qui se passe dans l’église. Je vois une déviation au point où je ne veux vraiment pas que ma fille intègre cela. Mais aujourd’hui, je suis convaincu de ce qu’elle y est allée avec une foi tenace. J’ai grande confiance, parce qu’elle a compris qu’elle est une épouse du Christ »

Articles connexes

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.