Mosquée de Zongo: La prière à l’épreuve du respect des consignes du préfet de Cotonou

Mosquée de Zongo: La prière à l’épreuve du respect des consignes du préfet de Cotonou

  • Actualités
  • août 13, 2021
  • Pas de commentaire
  • 92
  • 4 minutes de lecture
Db Medias
Site Web | Plus de publications

C’est aujourd’hui que les consignes du Préfet du littoral Alain Orounla sur l’interdiction de l’occupation des espaces publics par les fidèles musulmans pour leur prière hebdomadaire  devront être mises en application. L’équipe de Dbmédias a sillonné quelques mosquées de la capitale économique pour constater l’effectivité du respect  des recommandations faites par Alain Orounla à la communauté musulmane.

A LIRE AUSSI: Occupation de l’espace public les vendredis par les musulmans: Orounla et imams en discutent demain.

 

Vendredi 13 août 2021 à Cotonou. Il sonnait 14 heures quand la prière a démarrée à la mosquée centrale du quartier Zongo. Les fidèles musulmans étaient déjà pour la plupart à l’intérieur de ce lieu de prière en vue de sacrifier à la tradition. Notre équipe a aperçu le préfet  Alain Orounla  qui lui  aussi a  fait le déplacement mais pas pour prier. Il est arrivé constater de visu l’effectivité du respect des consignes qu’il a données aux imams le mardi dernier lors de la rencontre qu’il a tenue avec ceux-ci.


Alain Orounla  était entouré pour la circonstance des forces de l’ordre. Le préfet  a fait la ronde devant la mosquée en vue de constater l’effectivité de la libération de la voie publique lors de la prière. Pendant ce temps, certains fidèles qui visiblement étaient en retard s’arrangeaient tant bien que mal pour garer leurs motos ou véhicules avant de foncer à l’intérieur de la mosquée. Des individus appartenant à la sécurité interne de ce lieu de prière étaient sur les lieux pour orienter leurs frères et sœurs en islam vers les endroits les plus indiqués en matière de stationnement. Cela sous les yeux vigilants d’une horde d’hommes en uniforme positionné de part et d’autres de la mosquée.

 

A LIRE AUSSI:  Cotonou: La substance de la rencontre entre imams et le préfet Orounla

Les policiers présents sur ce lieu de prière avaient pour mission de faire respecter les mesures allant dans le sens du respect  de la non occupation de la voie publique mais également de réguler la circulation. 14h 23 minutes et la prière a déjà pris fin. L’un des constats fait par l’équipe de Db médias est que la prière s’est déroulée à l’intérieur et sur l’esplanade extérieure de la mosquée et non sur la voie publique comme il était de coutume autrefois. Les motos et autres véhicules ont été bien garés, soit à l’intérieur de Blue Zone, a proximité du lieu de la prière soit à des endroits réservés à cet effet. Le préfet du Littoral, Alain Orounla n’ayant pas constaté d’anormales a tôt fait de quitter les lieux.

 

Quid  des mosquées de Cadjehoun et de la place Bulgarie? 

A l’instar de la mosquée centrale de Zongo, les mosquées de Cajdèhoun et de la place Bulgarie au quartier Gbégamey ont reçu également la visite  des forces de l’ordre à l’occasion de la prière de ce vendredi 13 août 2021. Ici à la mosquée de Cadjèhoun, la prière a pris fin déjà à 13h45 minutes. Pas d’occupation de la voie publique par les fidèles.  Motos et véhicules étaient également bien garés à des endroits bien indiqués facilitant ainsi   une circulation normale des personnes et des biens.

 

A LIRE AUSSI: Soumaïla Yaya: «Je ne veux pas appartenir à une communauté où il y a le désordre»

Le constat est le même  à la mosquée de la place Bulgarie où la prière a été exécutée  avec des fidèles bien disposés à l’intérieur du lieu apprêté pour cette invocation de Allah. Il faut noter qu’à ce niveau la Police Républicaine a empêché le stationnement anarchique des motos notamment sur la place Bulgarie. Les propriétaires se sont vite conformés. Vivement que le respect de ces mesures puisse tenir dans le temps.

Rudolf SESSINOU

Articles connexes