Me Jacques Bonou après la condamnation de Aïvo:«C’est extraordinaire»

 Me Jacques Bonou après la condamnation de Aïvo:«C’est extraordinaire»

Le verdict de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (criet) dans le procès de l’affaire Joël Aïvo n’est pas du goût des avocats ayant défendu ce dossier. Même si Maitre Jacques Bonou, membre du collège des avocats du Professeur Joël Aïvo pense que c’est déjà une satisfaction morale d’en finir, et de finir définitivement avec cette affaire, qui a commencé depuis huit mois, il trouve que l’issue de ce procès a un goût d’inachevé.

 

Ouidah: Des pertes en vies humaines signalées dans deux incendies

D’après l’avocat, Maitre Jacques Bonou, membre du collège des avocats du Professeur Joël Aïvo, la condamnation de la Criet repose uniquement sur les déclarations des accusés.  « Depuis le premier jour, jusqu’à la date de la condamnation, aucune autre information particulière n’est venu concrétiser ou illustré la culpabilité de Joël Aïvo » s’est-il désolé. « Le professeur a été condamné tout simplement, parce que le ministère public, le procureur spécial et ses substituts ont décidé qu’il est parent, ou proche de Monsieur Houedanou, qu’il a entendu et n’a vu qu’une seule fois. Celui qui l’a orienté vers le professeur, est décédé, donc ils n’ont jamais eu personnellement de contact, mais sur la base de ça, le procureur spécial a argumenté et la condamnation repose sur uniquement, les déclarations des accusés. C’est extraordinaire » a conclu l’avocat.

Aimé AKEKE

Articles connexes

1 Comment

  • La justice a perdu de contrôle aux Bénin, mais tout se perds ici bas

Laisser un commentaire