Bénin:«Le recours de Aïvo ne servira à rien»Me Gbago

Bénin:«Le recours de Aïvo ne servira à rien»Me Gbago

  • Société
  • décembre 20, 2021
  • 1 Comment
  • 99
  • 3 minutes de lecture
Db Medias
Site Web | Plus de publications

L’opposant Joël Aïvo a été condamné à 10 ans de réclusion criminelle et 45 millions francs CFA d’amende par la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet). Selon l’un des avocats du constitutionnaliste, « un recours ne servira à rien. »

 

 

Joël Aïvo prend acte de la décision de la Criet et ne fera pas appel.  Selon les déclarations de Me Barnabé Gbago au micro de Crystal News, un recours dans les conditions actuelles serait vain. « Je crois que ça ne sert à rien. Malheureusement, le recours ne servira à rien. Vous faites un appel, c’est toujours la Criet, c’est toujours les mêmes… », a-t-il dit déclaré. Me Barnabé Gbago croit que  « Joël Aïvo ne veut pas de recours et est fatigué de ces choses » Il sera soutenu dans sa position par Me Nadine Dossou qui pense que Joël Aïvo a pris la bonne décision en refusant de faire appel. « En décidant de ne pas interjeter appel, il (Joël Aïvo) reste cohérent et digne jusqu’au bout. » a-t-elle déclaré. 

Affrontement à l’UAC: Le recteur instruit pour identifier les auteurs

Pour rappel, Me Robert Dossou, un autre avocat de Joël Aïvo avait déjà opiné sur l’éventualité d’un appel de son client. Pour lui, «  Joël Aïvo n’y croit pas » lui-même, non plus. « J’ai un dossier, je l’ai étudié, techniquement j’ai dit ce que j’en pense. C’est la même chambre, une chambre à l’intérieur de la même pyramide coiffée par le même président à l’intérieur du même bloc, non ce n’est pas un appel ça » a conclu Me Robert Dossou

Joël Aïvo et deux de ses coaccusés ont été déclarés coupables par la Criet des faits de blanchiment de capitaux et atteinte à la sûreté de l’État. L’opposant a été condamné à 10 ans de prison ferme avec une amende de 45 millions. Même sort pour ses coaccusés Boni Sarè Issiakou et Ibrahim Bachabi Moudjaïdou. Ils sont aussi condamnés à 10 ans de prison ferme avec une amende de 5,7 millions. Ces trois prévenus sont retournés alors en cellule pour purger leur peine. À noter que le nommé Alain Dotou Gnonlonfoun comptable du professeur Joël Aïvo est relaxé au bénéfice du doute.

 

 

Articles connexes

1 Comments

  • Merci d\’avoir pensé

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.