Bénin/Violence sexiste: »Nous, parents devons revoir notre copie » Angela kpeidja

Bénin/Violence sexiste: »Nous, parents devons revoir notre copie » Angela kpeidja

  • Société
  • décembre 26, 2021
  • Pas de commentaire
  • 31
  • 4 minutes de lecture
Db Medias
Site Web | Plus de publications
Au Bénin, les violences et agressions sexuelles trouvent leur source dans l’éducation globale que les parents donnent à leurs enfants. C’est ce que pense Angela kpeidja qui soutient qu’au-delà de la répression, les parents doivent se remettre en cause. Lire son argumentation.
Tout comme le garçon, la fille a du désir sexuel…
Beaucoup pensent que j’incite à la débauche quand je parle d’éducation complète à la sexualité. Pour d’autres, je devrais arrêter de m’immiscer dans les affaires de couple et m’occuper du viol, du harcèlement sexuel…
Pourtant, les violences et agressions sexuelles trouvent leur source dans l’éducation globale que nous donnons à la fille et au garçon ! Et en parlant de l’éducation sexuelle, elle est taboue, laconique et dénie à la fille, la valorisation de son corps ainsi que le concept du désir et du consentement face à l’acte sexuel.
Je reconnais que les rôles biologiques dévolus à la femme et à l’homme sont différents. Par exemple, jusqu’à preuve du contraire l’homme n’a pas d’ovule ou d’utérus pour faire un enfant. De quel droit la société devrait-elle alors décider de mettre la femme dans un couloir type ?
Lorsque déjà pour donner les cadeaux de Noël aux enfants, nous choisissons de donner une poupée ou des jouets de cuisine, de couture à la fille ; le ballon, la voiture, le camion et jusqu’à un passé récent les pistolets au garçon, nous les classons déjà inconsciemment dans des moules opposés. Tout ceci vient impacter la sexualité de la fille, mais aussi celle du garçon.
Ce dernier grandit en imprimant dans son subconscient qu’il est prédestiné à chasser alors que la fille devient femme en gardant bien au chaud que sa place est à la maison.
Je vous sais très intelligents pour creuser mes réflexions afin de vous rendre compte que ces inégalités sont responsables des stéréotypes et des ambiances sexistes qui favorisent les violences.
Quel bâton magique pour changer les choses et réduire les violences faites aux femmes ? Au-delà de la répression, nous, parents, devons revoir notre copie, surtout au niveau de l’éducation complète à la sexualité.

Articles connexes

Bénin: Plus de 1000 futurs soldats en formation à Bembèrèkè

Bénin: Plus de 1000 futurs soldats en formation à…

La formation des futurs hommes en uniformes béninois nouvellement recrus a démarré le mercredi 17 août 2022 au Centre de Formation…
Bénin : Divorce entre les partis politiques UDBN et BR

Bénin : Divorce entre les partis politiques UDBN et…

Le parti politique Union pour le Développement d’un Bénin Nouveau (UDBN) quitte le Bloc Républicain. L’information a été annoncée ce mercredi…
Bénin/Criet : Plus d’une centaine de détenus libérés, dont ‘’KGB’’

Bénin/Criet : Plus d’une centaine de détenus libérés, dont…

Au total, 126 prisonniers ont été libérés sous condition par la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet)…

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.