Bébé abandonné à l’hôpital de zone d’Allada: La directrice clarifie

Bébé abandonné à l’hôpital de zone d’Allada: La directrice clarifie

  • Société
  • novembre 5, 2021
  • Pas de commentaire
  • 35
  • 5 minutes de lecture
Db Medias
Site Web | Plus de publications

 

 

Un bébé a été abandonné après sa naissance à l’hôpital de zone d’Allada. C’était au cours du mois de septembre 2020. Plus d’un an après ce malheureux évènement, cette âme innocente est-elle en quête d’adoption ? Comment se porte le bébé ? À travers une interview accordée à DBMEDIAS, Estelle Adimi Dovonou, directrice de cet hôpital  de zone a apporté des clarifications à ce sujet. 

Lokossa: Un homme arrêté pour viol sur mineure

 

 

C’est un fait ! Un bébé a été abandonné par ses parents à l’hôpital de zone d’Allada il y a plus d’un an. En effet, cette affaire a été révélée au public à travers un article du quotidien Matin Libre dans sa parution du mardi 2 novembre 2021 et relayé par plusieurs autres médias dont le nôtre. DBMEDIAS apprend que le nourrisson par l’entremise du responsable du centre social d’Allada a été confié aux sœurs religieuses. Ceci, après plusieurs tentatives infructueuses pour joindre son géniteur. Selon le récit des faits de la directrice de l’hôpital de zone d’Allada à DBMEDIAS, la mère de cet enfant, dame Edjikè Blessing de nationalité nigériane a été admise à l’hôpital de zone d’Allada où elle a accouché de jumeaux prématurés une fille et un garçon dont seul le garçon a survécu et admis à l’unité de néonatalogie de l’hôpital le 03 septembre 2020.

 

La directrice nous apprend que le nourrisson après avoir suivi les soins, a été confié à sa mère qui était  encore hospitalisée à la maternité de l’hôpital le 18 septembre 2020. « Comme  l’état de la mère ne s’améliorait pas, elle a donc été évacuée au CNHU où elle est décédée après. Le jour de l’évacuation sanitaire de la mère au CNHU, le père Mr Koudan Paul a ramené le bébé à la néonatalogie de l’hôpital de zone avec la promesse de revenir le chercher. Le personnel de la néonatalogie ne l’a plus jamais revu  malgré toutes les tentatives pour le joindre » confie la directrice.

Bénin:Un policier «mouchard» arrêté dans une affaire de drogue

L’intervention du centre de promotion social à l’endroit du Bébé

 

Le père du bébé n’a plus fait signe de vie depuis qu’il a confié l’enfant aux responsables de l’hôpital de zone d’Allada. L’hôpital n’étant pas  compétent pour rechercher une famille d’accueil à un enfant, des démarches ont été menées par les services compétents dudit hôpital, conformément à leurs  prérogatives en vue de saisir le Centre de promotion social  de la zone qui a son tour a fait ce qui est de son ressort pour le bien être de l’enfant.

 

Selon les faits rapportés par Estelle Adimi Dovonou, directrice de l’hôpital, « la responsable du Centre de Promotion Social d’Allada a été saisie. Elle est donc passée prendre l’enfant qui finalement a été confié aux sœurs religieuses ». À la suite de cette interview de la directrice de l’hôpital de zone d’Allada accordée à DBMEDIAS, l’on comprend que le bébé abandonné par son père à la suite du décès de sa mère se retrouve désormais dans de bonnes mains.

Articles connexes

Bénin : Trois partis politiques reçoivent un financement de plus d’un milliard

Bénin : Trois partis politiques reçoivent un financement de…

Un milliard cinq cents millions (1.500.000.000) fcfa, représentant la moitié des fonds prévus pour l’année 2022. C’est le montant reçu par…
Bénin: En prison depuis plus d’un an, Rodrigue Kakaï Glèlè libéré

Bénin: En prison depuis plus d’un an, Rodrigue Kakaï…

Condamné à cinq ans d’emprisonnement ferme plus une amende de 50 millions de francs CFA dans une affaire de corruption au…
Bénin/Culte Vodoun Lissa : Franck Akplogan consacré dignitaire à Abomey-Calavi

Bénin/Culte Vodoun Lissa : Franck Akplogan consacré dignitaire à…

La famille des dignitaires du culte endogène Vodoun Lissa s’est agrandie dans la commune d’Abomey Calavi. Et pour cause, Franck Akplogan,…

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.