Soutenance de thèse sur les soins bucco-dentaires: Giscard GUEZODJE sacré Docteur

Soutenance de thèse sur les soins bucco-dentaires: Giscard GUEZODJE sacré Docteur

Db Medias
Site Web | Plus de publications

Mention très honorable avec félicitations du jury. C’est l’appréciation qui a sanctionné la présentation de la thèse de doctorat intitulée‘’ Études ethnobotaniques et profils phytochimiques des plantes utilisées dans les soins bucco-dentaires au Bénin ’’. L’impétrant Tonahin Giscard Pépin GUEZODJE a exposé en France les fruits de ses recherches le vendredi 10 décembre 2021. Il s’agit d’une thèse en cotutelle entre l’université de Lorraine en France et celle d’Abomey-Calavi au Bénin qui vient dévoiler l’utilité de certaines plantes dans les soins bucco-dentaires.

CRIET: Reckya Madougou condamnée à 20 ans de prison ferme

L’utilisation des brosses végétales est une pratique culturelle pour traiter les affections bucco-dentaires au Bénin. Cependant, les données scientifiques sur leur potentiel thérapeutique sont quasi inexistantes. C’est donc dans le but de contribuer à fournir des données scientifiques sur ces brosses végétales qu’une étude scientifique s’est intéressée à la question. Il s’agit d’une thèse de doctorat intitulée ‘’ Etudes ethnobotaniques et profils phytochimiques des plantes utilisées dans les soins bucco-dentaires au Benin ’’. Les fruits de cette recherche ont été présentés à l’Université de Lorraine en France, le vendredi 10 décembre 2021 par l’impétrant, Tonahin Giscard Pépin GUEZODJE. Cette étude de thèse portant sur les connaissances ethnobotaniques et le profil phytochimique des plantes à usages bucco dentaires du Bénin fournit de nouvelles précisions sur l’intérêt de cette pratique culturelle.

 

 

L’enquête ethnobotanique effectuée auprès de 1697 individus a permis de recenser 362 espèces à usages bucco-dentaires. Parmi ces dernières, les plus citées sont : Zanthoxylum zanthoxyloides, Vitellaria paradoxa, Prosopis africana, Dialium guineense, Pseudocedrela kotschyi, Parkia biglobosa, Azadirachta indica, Diospyros mespiliformis, Anogeissus leiocarpa et Bridelia ferruginea. Ces 10 plantes ont fait l’objet de l’évaluation de cytotoxicité et d’activités antibactériennes. Les résultats du test antibactérien montrent que les plus grands diamètres d’inhibition ont été obtenus avec les extraits hydro-éthanoliques de Anogeissus leiocarpa et de Prosopis africana. Il a été évalué par la suite leur activité antioxydante à l’aide du test ABTS, des extraits hydro-alcooliques des écorces de ces deux plantes. L’analyse chromatographique des extraits de ces deux plantes par LC-PDA/ESI-MS a révélé que les deux principaux flavonoïdes qu’ils contiennent sont l’acide ellagique et la quercétine. Ces résultats consolident l’intérêt que présente ces deux plantes (Anogeissus leiocarpa et Prosopis africana) pour leurs usages bucco-dentaires.

Bénin/Aspirants au métier d’enseignant: Dans tes mains, ton salut

A noter que les professeurs Hounnankpon YEDOMONHAN de Université d’Abomey-Calavi (Bénin) et Amadou DICKO de Université de Lorraine (France) ont été le Co-directeurs de cette thèse. Les examinatrices sont le professeur Monique TOSSOU de l’Université d’Abomey-Calavi (Bénin) et le Docteur MCF (HDR) Michèle SINDT de l’Université de Lorraine (France). Les professeurs Mossadok BEN-ATTIA de l’Université de Carthage (Tunisie) et Sêmihinva Ben AKPAVI de l’Université de Lomé (Togo) en ont été les rapporteurs.

Articles connexes

Report restitution œuvres d’art: Marie-Cécile Zinsou en colère

Report restitution œuvres d’art: Marie-Cécile Zinsou en colère

La restitution des œuvres d’art  pillées par la France au Bénin ne sera pas effective avant 2022. C’est la nouvelle annoncée,…

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.