Projet Apima: Le miel béninois à la conquête du marché international

 Projet Apima: Le miel béninois à la conquête du marché international
Les différents acteurs de la filière apicole font bloque ensemble pour la valorisation de ce sous-secteur au Bénin. Chercheurs, producteurs et acteurs étatiques se sont réunis, mercredi 10 mars 2021, dans le cadre d’un atelier qui s’est déroulé à Abomey-Calavi. Il s’agit d’une initiative entrant dans le cadre du projet Apima, Apiculture orientée vers le marché dont l’un des objectifs vise la labellisation du miel béninois pour l’exportation.
L’atelier ayant réuni les acteurs de la filière apicole a non seulement permis un brassage entre ces derniers mais également l’identification des contraintes liées à la production du miel au Bénin. Cette rencontre a été aussi l’occasion pour créer une plateforme permanente d’échange desdits acteurs. A en croire le professeur, Romain Kakaï Glèlè, Coordonnateur du projet Apima, la plateforme de la filière apicole vise à fédérer les actions « puisqu’il y a actuellement plusieurs initiatives sur le miel, pilotées par différents ministères sans une synergie d’action ». Ledit projet est financé par le Fonds national de la recherche scientifique et de l’innovation technique (Fnrsit).
D’après les statistiques, le marché européen a souhaité dans un passé récent avoir du miel béninois à hauteur de 200.000 tonnes par an, alors que le pays n’en produisait qu’à peine 600 tonnes par an. « Le miel qui est produit au Bénin se vend dans l’informel, mais lorsqu’on a eu une demande formelle qui est venu de l’Union Européenne, les producteurs du miel ont eu du mal à offrir la quantité et la qualité souhaitées. Ce qui a été présenté sur le marché a été rejeté puisque, ne respectant pas les normes qui ont été définies. Nous avons compris que nos chercheurs peuvent aider à remplir les formalités pouvant permettre une organisation de la filière » a déclaré le Directeur du Fnrsit. Honorat Satoguina a renouvelé la disponibilité du Fonds dont il a la charge pour un secteur apicole florisssant.
Le Président de la plateforme des acteurs de la filière apicole, Sarki Yantannou a quant à lui, estimé que la cohésion recherchée entre les différents acteurs de la filière apicole en vu de booster la production du miel au Bénin est la bienvenue. Des différentes déclarations, l’on comprend qu’avec le projet Apima, l’espoir est désormais permis pour une meilleure compétitivité du miel béninois sur le marché international. « J’ai un sentiment de satisfaction et je souhaiterais que le Fnrsit continue dans cette dynamique pour que les problèmes que rencontrent les apiculteurs soient résolus pour le développement économique du pays et pour le bonheur de tous » a conclu le professeur Hounnankpon Yedomonhan, Enseignant chercheur à la Faculté des sciences et techniques de l’Université d’Abomey-Calavi.
Rudolf Sessinou

dbmedias

Articles connexes