Burkina Faso : Le président Kabore réagit après son arrestation

Burkina Faso : Le président Kabore réagit après son arrestation

  • Inter
  • janvier 24, 2022
  • Pas de commentaire
  • 27
  • 1minute de lecture
Db Medias
Site Web | Plus de publications

Quelques heures après son arrestation par des mutins, le Président burkinabé, Rock Kabore a réagi. C’etait à travers une publication via son compte twitter, où il appelle les militaires à déposer les armes. « Notre Nation vit des moments difficiles. Nous devons en ce moment précis sauvegarder nos acquis démocratiques. J’invite ceux qui ont pris les armes à les déposer dans l’intérêt supérieur de la Nation. C’est par le dialogue et l’écoute que nous devons régler nos contradictions », peut-on lire sur le compte officiel du Président Kaboré.

Cameroun: 16 morts et 8 blessés dans un incendie à Yaoundé

Pour rappel, le Burkina-Faso est depuis quelques jours la cible d’un supposé coup d’État. Selon France 24, le Président Roch Marc Kaboré est détenu par des Soldats mutins. Pas de confirmation officielle, mais les rumeurs de son arrestation circulent dans le pays selon la même source.

Burkina-Faso: Le Président Kaboré dans les mains des mutins

Articles connexes

Burkina-Faso : Un ancien Directeur de la Police meurt par suicide

Burkina-Faso : Un ancien Directeur de la Police meurt…

Un ancien Directeur de la Police nationale du Burkina Faso est passé de vie à trépas. Dieudonné Ouattara, puisque c’est de…
Burkina Faso: L’Armée neutralise une dizaine de terroristes

Burkina Faso: L’Armée neutralise une dizaine de terroristes

Une opération dirigée par l’Armée burkinabè, en coordination avec les Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP) a permis de…
Burkina Faso : Les djihadistes tentent d’isoler deux grandes villes

Burkina Faso : Les djihadistes tentent d’isoler deux grandes…

Les ponts des axes principaux menant vers Dori et Djibo au Burkina ont été détruits par des groupes djihadistes. La scène…

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.