Bénin: Un faux militaire arrêté par la Police à Houègbo

Bénin: Un faux militaire arrêté par la Police à Houègbo

  • Société
  • décembre 23, 2021
  • Pas de commentaire
  • 41
  • 3 minutes de lecture
Db Medias
Site Web | Plus de publications
Un homme impliqué dans plusieurs affaires de cambriolages et qui se fait passer pour un militaire a été interpellé le mardi 14 décembre 2021 par les éléments du Commissariat de Houègbo a appris DBMEDIAS. Selon nos informations, l’opération a été conduite par le commissaire lui-même et a permis d’appréhender le mis en cause.
Tout a commencé avec le cambriolage du domicile du sieur E. B. officier des Forces Armées Béninoise,  à Akassato, où tous ses effets militaires, deux motos et d’autres objets ont été emportés.  Nos sources indiquent que les enquêtes ont révélé que   le nommé F. F., est le présumé auteur de ce forfait. Ce dernier a été retracé et retrouvé à Bassila en tenue militaire, se faisant passer pour officier des FAB. Ayant compris qu’il a été découvert, il s’est trouvé une cachette vers la commune d’Abomey-Calavi. Informé par le commissariat de Police de Bassila, un appât lui a été tendu   à Houègbo. C’est ainsi qu’une équipe de patrouille mobilisée à cet effet a procédé à son arrestation.
Après son arrestation…
Selon nos informations, le nommé F. F., a d’emblée nié tous les chefs d’accusations et a clamé son innocence durant son interrogatoire. Une perquisition dans son domicile à Adjagbo a permis à la police de retrouver les effets militaires de l’officier des FAB. C’est alors que le mis en cause est passé aux aveux. Parmi les objets retrouvés lors de la perquisition, il y a entre autres, une tenue militaire, deux galons du grade de lieutenant, une casquette militaire, une veste militaire, une paire de rangers, un écusson militaire, deux toiles de tente militaire, une paire de menotte, trois téléphones portables, des clés passe-partout, des organes de moto, deux cartouches calibre 12, trois ceintures militaire, deux panneaux solaires, une bouteille de gaz domestique oryx,   des devises en cedi ghanéen. Gardé à vue, le prévenu a été ensuite mis à la disposition du commissariat d’Akassato pour la suite de la procédure.

Articles connexes

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.