Affaire falsification de note à l’Enam:Le procès renvoyé, les raisons

Affaire falsification de note à l’Enam:Le procès renvoyé, les raisons

Db Medias
Site Web | Plus de publications

Après un premier renvoi le jeudi 9 décembre 2021, le procès relatif à l’affaire de fraude dans les examens à l’École nationale d’administration et de magistrature (Enam) est à nouveau renvoyé au 23 décembre 2021, a appris DBMEDIAS. Ouvert pour une deuxième fois, jeudi 16 décembre 2021 au Tribunal d’Abomey-Calavi, ce procès, selon nos informations, s’est essentiellement concentré sur les réquisitions du ministère public et les plaidoiries des avocats des deux parties.

https://dbmedias.com/necessite-de-recadrer-le-president-de-lunseb-pour-ses-propos-belliqueux/

L’étudiante de l’École nationale d’administration et de magistrature (Enam) mise en cause dans une affaire de falsification de note d’examen  retourne en prison avec ses coaccusés. Et pour cause, leur procès ouvert jeudi 16 décembre 2021  est encore une fois renvoyé.  Selon les informations reçues par la rédaction de DBMEDIAS, le ministère public a réitéré ses réquisitions au cours de l’audience de ce jeudi 16 décembre 2021. En effet, lors de l’audience du jeudi 9 décembre 2021, il avait demandé au tribunal de se déclarer incompétent et d’envoyer le dossier des mis en cause à la Criet. Tour à tour, les avocats de la défense ont rejeté la réquisition du ministère public et ont demandé au juge en charge du dossier de juger cette affaire. Une demande qui d’après nos informations n’a pas reçu l’avis favorable de l’avocat du plaignant.  Dans sa plaidoirie, il a donc exhorté le juge à envoyer l’affaire à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme. Au terme des plaidoiries, le juge a renvoyé l’affaire sous huitaine pour le délibéré.

Concert de Blaaz:Iba one, Almok et cie déjà à Cotonou

Retour sur les faits…

Une étudiante de l’École nationale d’administration et de magistrature (Enam) et trois autres personnes ont été déposés à la prison civile d’Abomey-Calavi le  mardi 23  novembre 2021. Ils sont accusés de fraude et corruption dans les examens dans cette école.  Selon les informations de Frissons radio, la principale mise en cause qui est l’étudiante, pour tenter d’arriver à ses fins, aurait remis une somme de 400 cents mille francs CFA au surveillant de salle. Le média renseigne que cette somme d’argent a été déboursée par cette apprenante pour la falsification de ses notes.  Pour réussir leur coup, les services de deux autres agents de l’école ont été sollicités. Malheureusement pour eux, ils n’iront pas au bout de leur manigance.  De fil en aiguille, l’affaire a éclaboussé et ils ont été arrêtés puis présentés au Procureur du tribunal d’Abomey-Calavi.

Abomey-Calavi: Une élève violée par 5 jeunes hommes à Allêgleta

Résumé de la première audience…

Ouvert le jeudi 9 décembre 2021 au Tribunal d’Abomey Calavi, la première audience a duré quatre heures de débats au terme duquel le juge en charge du dossier l’a renvoyé au 16 décembre 2021.  Selon les informations reçues par la rédaction de DBMEDIAS, l’étudiante au cœur de la polémique a reconnu à la barre au cours de cette audience avoir demandé à sa mère de remettre une somme de 400 mille francs à son présumé complice G.P, mais pas pour une falsification de note. La mise en cause parle plutôt d’un chantage qu’elle subissait de la part de G.P.

Articles connexes

Bénin/UAC : Un « serpent venimeux » déposé dans le laboratoire d’un professeur

Bénin/UAC : Un « serpent venimeux » déposé dans le laboratoire…

A l’Université d’Abomey-Calavi ,le professeur Thiery ALAVO a été victime d’un  « acte terroriste » dans la matinée du mercredi 11…
Bénin / UAC : Les étudiants excédés par leurs conditions de transport

Bénin / UAC : Les étudiants excédés par leurs…

Le transport estudiantin est devenu, par les temps qui courent, un véritable casse-tête. Et pour cause, la réduction quasi drastique du…
Nécessité de recadrer le président de l’Unseb pour propos belliqueux

Nécessité de recadrer le président de l’Unseb pour propos…

Le torchon brûle depuis quelques jours entre la Fédération nationale des étudiants du Bénin (Fneb) et l’Union nationale des scolaires et…

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.