Patrice Hounsou-Guèdè: Le film de sa comparution au Tribunal d’Abomey- Calavi

Patrice Hounsou-Guèdè: Le film de sa comparution au Tribunal d’Abomey- Calavi

  • Société
  • août 14, 2021
  • Pas de commentaire
  • 23
  • 3 minutes de lecture
Db Medias
Site Web | Plus de publications

 Depuis huit mois Patrice Hounsou-Guèdè, l’ex-maire de la commune d’Abomey- Calavi   a été privé de sa liberté suite à son implication dans une affaire domaniale.  En effet, celui-ci a été jugé et condamné le vendredi 15 janvier 2021 au Tribunal d’Abomey-Calavi. Dbmédias vous propose de revivre le film de sa comparution.

 

 

Vendredi  15  janvier 2021 dans l’une des salles d’audience du Tribunal de Première Instance d’Abomey- Calavi, l’ancien maire de la deuxième ville du Bénin (Abomey- Calavi)  Patrice Hounsou-Guèdè a fait son entrée dans les locaux du Tribunal, peu avant 10 heures. L’homme était vêtu d’une tenue traditionnelle de couleur blanche, avec une casquette et une lunette fumée. 30 minutes après, il se dirige vers la salle d’audience qui lui a été indiquée. Patrice Hounsou-Guèdè et ses coaccusés, dont certains étaient en détention, ont pris place dans cette salle d’audience. Cependant, leur dossier n’était pas le premier programmé. C’était le dossier 39 ha dans lequel est impliqué son successeur, Georges Bada qui devait passer en premier.  Un changement de salle a intervenu. Le dossier 39 ha a été renvoyé.  Le juge se saisit d’une chemise dossier et appelle l’ex-maire Hounsou-Guèdè et ses coaccusés à la barre. Les prévenus se lèvent et s’avancent.

À LIRE AUSSI :

Cour d’appel de Cotonou : Un an de prison confirmé pour Patrice Hounsou-Guèdè

Il faut dire qu’à l’audience précédente celle du 18 décembre 2020, le ministère public avait déjà requis 12 mois de prison ferme contre les mises en cause.  Le parquet avait ordonné l’arrêt des poursuites contre Francis Dodo, le chef du quartier Ylomahouto qui est décédé en prison. Lors des plaidoiries et réquisition, le ministère public représenté par le procureur de la république près le Tribunal d’Abomey Calavi Aubert Kodjo, a requis 1 an d’emprisonnement ferme et mandat de dépôt contre Patrice Comlan Hounsou Guêdê, et contre Séîdou Bouraïma absent à l’audience, 1 an de prison ferme contre Gelase Hounguê, le directeur de l’aménagement et de l’urbanisme de la mairie, Romain Tognifodé, expert- géomètre, tous deux sous mandat de dépôt et Mesmin Kouessi Dovo, pour des faits de complicité de « faux et de usage de faux en écriture publique », avec condamnation au paiement du franc symbolique. La défense constituée par une quinzaine d’avocats a plaidé pour la relaxe pure et simple de l’ancien maire Patrice Comlan Hounsou Guêdê, Gelase Hounguê, Séîdou Bouraïma, Romain Tognifodé ex- directeur adjoint de l’IGN et Mesmin Kouessi Dovo. Cependant, le juge n’a fait que confirmer la proposition du ministre public le vendredi 15 janvier 2021.  La salle avait retenu son souffle dès que la condamnation à 12 mois de prison ferme de l’ex-maire, Hounsou-Guèdè, a été prononcée par le juge.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles connexes