Two man show de Baba Femelle
Ahsovic/Juste un mot « AIDER »

La prison qui détient la majorité des opposants politiques en Tunisie a été le théâtre de l’évasion de cinq détenus le mardi 31 octobre 2023. Tous les fugitifs étaient des terroristes et ils ont réussi à s’échapper au petit matin de cet établissement pénitentiaire réputé comme l’un des mieux sécurisés du pays, selon un communiqué émis par le ministère de l’Intérieur. Peu de temps après cette annonce, les autorités ont lancé un appel à témoin et accompagné d’un avis de recherche à l’intention de la population afin de localiser les détenus en fuite. Le président tunisien, Kaïs Saïed, a évoqué le lendemain de cette évasion des complicités et une « opération planifiée depuis des mois ». Lors d’une réunion avec son ministre de l’Intérieur, Kamel Feki, il a déclaré que « L’opération préméditée d’hier n’était pas une évasion. Tous les éléments indiquent que l’opération était planifiée depuis plusieurs mois. Ce qui s’est passé n’est pas acceptable, c’est un échec pour les forces de sécurité et certains individus et ils doivent être poursuivis ». Il est essentiel de noter que plusieurs hauts responsables du ministère de l’Intérieur, dont le directeur des renseignements généraux et le directeur de la prison relevant du ministère de la Justice, ont déjà été révoqués de leurs fonctions.


Diane ATEKPO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *