Kenya:Un tueur en série se fait exécuter par la population

Kenya:Un tueur en série se fait exécuter par la population

Db Medias
Site Web | Plus de publications

 

Évadé de sa cellule dans un poste de police de Nairobi mardi 12 octobre 2021 alors qu’il était en garde à vue, un homme qualifié de « vampire assoiffé de sang » se fait exécuter par la population kényane, vendredi 15 octobre 2021. Dans sa fuite, le tueur en série  a été repéré par les voisins non loin de sa maison familiale située dans le comté de Bungoma. C’est ainsi qu’il a été attaqué par la population et s’est fait mortellement lynché.

 

En effet, arrêté par la police en juillet dernier, Masten Wanjala, puisque c’est de lui qu’il s’agit avait avoué avoir assassiné au moins 10 enfants en cinq ans. À en croire les forces de l’ordre, l’homme se faisait passer pour un entraîneur de football. Ce qui lui permet de droguer facilement  ses victimes avant de les exécuter. D’après les déclarations faites par la Direction des enquêtes criminelles sur Twitter, les forces de l’ordre n’ont pas pu appréhender le tueur en série, avant que « la loi de la jungle telle qu’appliquée par les villageois en colère ne prévale ». « Ce sont les villageois curieux qui l’ont identifié en premier et sont allés le tuer avant même que la police puisse être informée » a-t-il ajouté. Le porte-parole de la police Musyoki Mutungi a également déclaré qu’il ignore par quelle alchimie le tueur « a réussi à se rendre de Nairobi à sa maison rurale ». À noter que les trois policiers qui étaient de garde lors de la fuite du suspect, ont tous été interpellés car, soupçonnés d’avoir contribué  à l’évasion de Wanjala. Ils ont été par la suite libérés sous caution.

 

Articles connexes

Kenya: Treize personnes meurent dans un attentat contre un minibus

Kenya: Treize personnes meurent dans un attentat contre un…

Treize personnes ont perdu la vie dans un attentat à l’explosif contre un minibus, tôt dans la matinée de ce lundi…

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.