Ahsovic/Juste un mot « AIDER »

Un incendie tragique a causé la mort de plusieurs personnes en Guinée-Conakry. À l’origine, l’explosion d’un dépôt de carburant de la Société Guinéenne des Pétroles (SGP). Le drame s’est produit dans la nuit du dimanche 17 au lundi 18 décembre 2023 à Kaloum, une ville située au centre de Conakry. Cette explosion a touché plusieurs infrastructures environnantes, notamment l’immeuble abritant le ministère de l’Enseignement supérieur, une maison d’arrêt, et plusieurs centres commerciaux. Le premier bilan officiel fait état de 13 décès, 88 blessés graves, dont 15 femmes, et trois (03) blessés légers. Les victimes évacuées dans les hôpitaux ont été rapidement prises en charge. « Nous dénombrons à cette heure-ci (13h40 GMT) 178 personnes prises en charge, dont 10 dans les structures privées. Sur les 178 personnes reçues, 89, soit 50%, ont regagné leur famille avant 6h du matin. Malheureusement, dans les deux hôpitaux nationaux, nous avons reçu 13 dépôts de corps, dont 2 décès à l’arrivée aux alentours de midi », a déclaré le ministre de la Santé, Dr Oumar Diouhé Bah. Malgré le déploiement d’un contingent de sapeurs-pompiers, le feu a tout ravagé. Le Mali et le Sénégal ont envoyé des équipes de secours pour porter assistance aux autorités guinéennes. En attendant les enquêtes pour déterminer les circonstances de cette tragédie, le Chef de l’État Mamadi Doumbouya adresse ses condoléances aux femmes éplorées et invite la population à la solidarité.


Blevert AKAKPO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *