Plusieurs jeunes béninois exerçant dans différents secteurs d’activité ont participé à un panel de discussion qui a eu lieu le mardi 10 mai 2022. Les échanges se sont déroulés à la salle Fleuve Jaune du Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération. « PAG 2021-2026 : quelles opportunités pour la jeunesse béninoise ? ». Ainsi se présente la thématique autour de laquelle trois experts ont entretenu les participants. La rencontre a été initiée par la Jeune Chambre Internationale du Bénin (JCI-BENIN) soutenue par l’Organisation internationale de défense des droits de l’homme « Wake Up For Your Rights ».
Le panel de discussion initié à l’endroit de plusieurs jeunes béninois et axé sur le programme d’action du gouvernement du Chef de l’État Patrice Talon a été une occasion pour passer en revue les différents projets initiés par l’exécutif béninois. Abordant les différents avantages qu’induisent les réformes engagées, Comlan Hervé HOUNTONDJI, membre de la Cellule de Suivi des Projets et Réformes du Secteur du Numérique et de la Digitalisation à la Présidence de la République, a mis un accent particulier sur les écoles spécialisées de formation, le Programme spécial d’insertion dans l’emploi (PSIE), les zones économiques spéciales et les infrastructures. À sa suite, Christiane KPOHOUÉGBÉ, présidente nationale de la JCI Bénin a présenté l’organisation dont elle a la charge et les avantages lorsqu’on y devient membre. À en croire les propos du numéro 1 de la JCI au Bénin, l’organisation représente la jeunesse, travaille pour la formation, l’édification et l’épanouissement de la couche juvénile dans tous les domaines. La JCI-Bénin se positionne comme un intermédiaire privilégié entre les structures étatiques et les jeunes qui ont entre 18 et 40 ans, précise-t-elle.
« Dans le cadre du programme « Jeune Leader Entreprenant », le PAG 2 constitue une aubaine pour la jeunesse béninoise qui a la possibilité de s’inspirer de ce document afin de quitter la précarité » a conclu Christiane KPOHOUÉGBÉ. Dans son adresse aux participants, Aboubacar DIALLO, Vice-Président International JCI a exhorté les jeunes à se mobiliser en vue de participer activement au développement du pays en allant à la recherche de l’information, en accomplissant ses devoirs et en aidant l’État à pourvoir à leurs besoins. « Le jeune ne doit pas qu’attendre de l’État qu’il lui garantisse ses droits, mais doit s’évertuer à adopter une attitude participative de manière à faire des propositions concrètes qui pourraient amener le Gouvernement à modifier ses priorités et à réorienter ses politiques » a-t-il conclu. Au terme des riches échanges, Thierry TOBOSSI, Directeur de la Clinique des Lois de « Wake Up For Your Rights » s’est dit satisfait de la qualité du débat « Le Gouvernement a prévu beaucoup de choses pour la jeunesse et donc il faut qu’elle fasse l’effort d’aller vers l’information et la bonne information qui est le pouvoir » a-t-il déclaré. Pour rappel, l’organisation de ce panel de discussion s’inscrit dans le cadre de la visite officielle entamée en Afrique de l’Ouest par le Vice-Président International de la JCI. À noter qu’après le Bénin, Aboubacar DIALLO se rend au Nigéria.
Plus de publications

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *