Le ministère public du Tribunal de première instance de première classe de Cotonou a requis une peine de 12 mois de prison, dont 4 mois fermes, à l’encontre d’un journaliste. L’audience a eu lieu le mercredi 24 mai 2023. Le journaliste est accusé d’incitation à la rébellion. Les faits remontent aux élections législatives du 8 janvier 2023, lorsque le mise en cause aurait publié un message compromettant sur son mur Facebook. Dans ce post, il mentionnait : « Les représentants du parti Les démocrates se voient refuser l’accès aux bureaux de vote à Abomey. On leur reproche la non-authentification de leur mandat, prétextes pour leur faire perdre du temps. À suivre » Suite à cette publication, le journaliste a été arrêté et placé en détention provisoire le vendredi 13 janvier 2023. Il est important de noter que le délibéré est prévu pour le 31 mai 2023.

Blevert AKAKPO
Rédacteur à DB MEDIAS | Plus de publications

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *