Suspendus depuis près de 5 mois, les travailleurs du groupe de presse « La Gazette du Golfe » sont à bout de souffle. Menacés par la faim et sous pression familiale, ils ont tenu une conférence de presse le vendredi 29 décembre 2023 dans la grande salle de la Bourse du Travail à Cotonou. Ces hommes et femmes de médias ont exprimé leur désarroi face à cette situation et lancent un appel pour la levée de cette sanction.

Conférence de presse du personnel du Groupe de presse « La Gazette du Golfe »

À la veille d’une nouvelle année, le personnel du Groupe de Presse « La Gazette du Golfe » ne sait plus à quel saint se vouer. Avec la détresse qui se lit dans leurs yeux, ce chômage imposé rend la vie pénible aux travailleurs de cet organe de presse. Vivre sur des prêts depuis la suspension, « les collègues sont déprimés, étourdis et confondus dans une improvisation quotidienne avant de pouvoir trouver un demi-repas pour tout le ménage », informe Aristide KANOUSOU, porte-parole du personnel. Dans cette souffrance physique s’ajoute celle psychologique. « La pression que la faim exerce sur les parents, par les enfants, et parfois même sur le chef de famille, par le conjoint ou la conjointe, débouche régulièrement sur des crises sévères au cœur de l’instabilité psychologique et familiale de nous tous », déclare le journaliste Aristide KANOUSOU. À l’en croire, la période de chômage pour un travailleur « entraîne un isolement social, affecte la cellule familiale, le couple et les enfants ». Face à cette difficulté, les confrères appellent toutes les instances de prise de décision ainsi que des personnes capables de toucher la sensibilité du chef de l’État Patrice Talon, et de la même occasion celle du Président de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication, Rémy Prosper Morreti. Pour rappel, le média est accusé de faire l’apologie des coups d’État et a été suspendu le 9 août 2023 par la Haac.


Blevert AKAKPO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *