Le ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique du Bénin, Alassane Seidou a mis fin aux formations paramilitaires sur le campus d’Abomey Calavi. C’est à travers un communiqué en date du jeudi 21 juillet 2022 que l’information a été portée au grand public. Les « brigades rouges », « codes », « gardes fédérales », et autres organisations visant à former les « étudiants soldats », sur le campus d’Abomey Calavi n’auront plus droit d’existence, indique le communiqué ministériel. « Au regard de ces dérives contraires à toutes dispositions légales et réglementaires en vigueur, je demande aux faîtières des organisations estudiantines de mettre fin immédiatement, en leur sein, à l’existence de ces groupes… » a ordonné Alassane Seidou, avant d’ajouter qu’en tout état de cause, il tiendrait responsable de toutes déconvenues, les organisations estudiantines qui ne respecteraient pas cette décision. Il a pour finir, rassurer toute la communauté universitaire que toutes les dispositions nécessaires sont prises pour garantir le déroulement des travaux académiques sur le campus d’Abomey Calavi et sur les universités publiques du Bénin.

 

Plus de publications

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *