« Promotion et protection des personnes handicapées au Bénin ». Voilà le thème central autour duquel se sont déroulés les échanges de la causerie débat intitulée « La Pause Juridique ». Il s’agit d’une initiative mensuelle de l’ONG « Wake Up For Your Rights » dont l’une des missions vise à permettre aux citoyens de connaître leurs droits et devoirs dans la cité, à travers des conférences publiques. C’est le Chant d’oiseau de Cotonou qui servi de cadre, jeudi 26 mai 2022, à l’acte n°4 de cette rencontre à laquelle a participé étudiants, juristes, responsables d’ONGs, personnes en situation de handicap, magistrats, etc. Les débats ont permis aux participants de faire non seulement le point des acquis des personnes en situation de handicap au Bénin, mais aussi les efforts à fournir pour l’inclusion sociale de cette couche de citoyens.

Vue d’ensemble des participants

La causerie débat intitulée « Promotion et protection des personnes handicapées au Bénin » est inspirée de la Loi n°2017-06 du 29 septembre 2017 portant Protection et Promotion des Droits des Personnes Handicapées en République du Bénin. En tenant le pari de l’organisation d’une telle séance, l’ONG « Wake Up For Your Rights » a offert l’occasion à des Juristes, experts de haut vol, d’entretenir les participants autour des dispositions de la loi précitée. Ainsi, Hervé COREA MARTIN, Président de l’ONG Handicap, a planché sur les dispositions générales et la prévention du handicap, intitulés des deux (02) premiers chapitres de ladite loi qui, selon le communicateur, est le prolongement de la Convention relative aux Droits des Personnes Handicapées adoptée le 13 décembre 2006 et entrée en vigueur le 03 mai 2008″. À sa suite, le Doctorant Rahman OUOROU BARÈ, Président du Comité National Paralympique est intervenu pour présenter les deux (02) derniers chapitres intitulés respectivement droits des personnes en situation de handicap et dispositions pénales. Il ressort de sa présentation, que des avancées ont été constatées ces dernières années en matière de droits des personnes en situation de handicap, mais beaucoup d’efforts restent à faire, notamment en matière d’inclusion sociale. Rahman OUOROU BARÈ a d’ailleurs profité de cette tribune pour remercier le Gouvernement et son Chef, le Président Patrice TALON. « Sous l’égide de l’actuel gouvernement, le combat que je mène depuis 1994 a finalement abouti en 2017 avec la promulgation de la loi n°2017-06 » a déclaré le Président du Comité National Paralympique.

Une conférence débat à l’allure de sensibilisation et de plaidoyer

 

‘’L’on ne choisit pas être en situation de handicap ». « Ça n’arrive pas qu’autres ». Ce sont entre autres phrases fortes des participants de cette causerie pour amener l’opinion publique à comprendre que la défense des droits des personnes en situation de handicap devrait être une affaire de tous. « Il était important d’organiser ce type d’échanges pour attirer l’attention de l’État sur les insuffisances de cette loi, ensuite sur la nécessité de s’intéresser à tous les types de handicap notamment, ceux sensoriels et intellectuel et enfin, sur l’impérieuse obligation qui pèse sur lui d’envisager ne serait-ce que suivant la théorie de la progressivité, l’inclusion des personnes handicapées dans le système éducatif béninois tel qu’il existe actuellement » affirmait-elle au sortir de la causerie » a affirmé Gloria KPONOU, Psychologue Clinicienne et Présidente de l’Association pour la Promotion de l’Économie Familiale et Sociale  au sortir de la causerie en appelant les acteurs à divers niveaux à participer à la promotion et à la protection des droits des personnes handicapées. Réagissant aux diverses communications présentées par les panélistes, Boris TOKPANOU, Cadre de la Direction des Droits Humains au Ministère de la Justice et de la Législation a exprimé sa joie de participer à cette causerie-débat. « J’avoue que ça a été intéressant. Je remercie et encourage les initiateurs à poursuivre dans la même dynamique » a-t-il déclaré. Dans la même veine, Almira SIMICLAH, Représentante du Directeur National de S.O.S Village d’Enfants Bénin avoue qu’elle a eu de nouvelles notions relatives aux droits des personnes en situation de handicap après avoir participé aux échanges.

Satisfait des interventions des conférenciers et des participants, Thierry TOBOSSI, Directeur de « La Clinique des Lois » de « Wake Up For Your Rights » a exprimé son souhait de voir les vertus telles que la responsabilité et la solidarité être davantage développées par les citoyens à divers niveaux afin de pallier les imperfections que recèlent ce qu’il convient désormais de considérer comme la transposition de la Convention relative aux Droits des Personnes Handicapées dans l’ordre juridique béninois. Pour rappel, l’ONG « Wake Up For Your Rights » est un organisme international de défense des droits humains qui, à travers, son Département Juridique « La Clinique des Lois » est engagée dans la promotion des droits de la personne humaine, notamment les plus vulnérables. Le rendez-vous est pris pour le prochain numéro de ‘’ La pause juridique’’ prévue pour la fin du mois de juin 2022.

 

Plus de publications

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *