Condamné à cinq ans d’emprisonnement ferme plus une amende de 50 millions de francs CFA dans une affaire de corruption au Port autonome de Cotonou, Rodrigue Kakaï Glèlè a été libéré après avoir passé un an en prison. Incarcéré depuis août 2021 suite à la décision rendue par la Cour de Répression des Infractions Économiques et du Terrorisme (CRIET), l’homme a été libéré ce lundi 08 août 2022, ainsi que son co-accusé Jean-Baptiste Hounguè, qui lui aussi était condamné à cinq ans d’emprisonnement dont deux ans fermes et trois ans avec sursis, assorties d’une amende de 200.000 francs CFA. Impliqué dans ce même dossier, Frédéric Béhanzin a recouvert sa liberté depuis février dernier. D’après les informations rapportées par nos confrères du quotidien La Nouvelle Tribune, « Rodrigue Kakaï Glèlè et Jean-Baptiste Hounguè ont bénéficié d’une réduction de peine. Leurs peines ont été ramenées à 60 mois de prison dont 15 mois (ferme) », apprend le média. À noter que les deux prévenus, condamnés, pour ‹‹ abus de fonction et corruption›› et ‹‹ complicité d’abus de fonction›› dans une affaire relative à l’attribution de marchés publics, ont été libérés après avoir passé plus de 17 mois derrière les barreaux.

Bénin/Culte Vodoun Lissa : Franck Akplogan consacré dignitaire à Abomey-Calavi

 

Plus de publications

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *