Présent le mercredi 11 janvier 2023 en République du Bénin, le Président Bissau Guinéen, Umaro Sissoco Embaló, a rencontré le chef de l’État Patrice Talon. Les sujets qui étaient au menu des échanges sont, entre autres, la Démocratie, la Sécurité et le Développement. Le Président en exercice de la CEDEAO a d’abord félicité le Bénin pour la tenue effective des législatives de 2023 et la participation des partis de l’opposition. Face aux professionnels des médias, l’hôte de Patrice Talon dit avoir reçu un rapport des législatives de 2023.  « J’ai eu quelques entretiens avec le chef de mission d’observation de la CEDEAO qui m’a fait part de comment se sont déroulées les élections dans la paix et la quiétude totale » a laissé entendre le président Bissau Guinéen. Les deux chefs de l’État n’ont pas manqué d’aborder la question liée au terrorisme dont le Bénin constitue une cible depuis un certain temps. Pour Umaro Sissoco Embaló,  « le Bénin est un pays qui pèse beaucoup au sein de notre famille, la CEDEAO ». De son côté, Patrice Talon a fait savoir que « Le Bénin tient à jouer sa partition dans notre communauté sous-régionale, aussi bien pour le renforcement de la démocratie, des libertés, de la bonne gouvernance que pour notre sécurité commune, la lutte contre le djihadisme ». Les deux hommes ont également évoqué la crise dans certains pays qui entraîne le sous développement. À cet effet, le chef de l’État béninois a déclaré que « Le monde va mal. Nos pays africains ne font pas exception aux difficultés que connaît le monde. Mais nous avons à prendre nos responsabilités pour trouver des solutions internes pour passer ce cap difficile et pour renouer avec le développement ».


Luc Roland Dansou (Stag)

dbmedias
Plus de publications

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *