Après sa signature à Al-Nassr, l’attaquant portugais, Cristiano Ronaldo, est dans le viseur par l’Amnesty International. À travers un communiqué rendu public par ses propres médias, l’organisation reproche au quintuple Ballon d’or de faire l’éloge d’un pays dans lequel le droit de l’homme est foulé au pied. « Au lieu de faire l’éloge sans critique de l’Arabie Saoudite, Ronaldo devrait utiliser son statut pour attirer l’attention sur les problèmes relatifs aux droits humains dans ce pays. Ronaldo, lors de sa présentation officielle par le club de Ryad, mardi, a déclaré qu’il souhaitait « participer au succès du pays et de sa culture ». Des personnes sont régulièrement exécutées en Arabie saoudite, pour des crimes tels que des meurtres, viols et trafics de drogue. En une seule journée l’année dernière, 81 personnes ont été exécutées, dont beaucoup à l’issue de simulacres de procès », a laissé entendre Dana Ahmed, chercheuse au sein de l’Amnesty International. Des propos qui interviennent quelques jours après l’officialisation de l’un des transferts les plus fous de l’histoire du football. Après son départ de Manchester United, Ronaldo a posé ses valises en Arabie Saoudite, où il compte contribuer à l’évolution du football saoudien.


Luc Roland Dansou (Stag)

dbmedias
Plus de publications

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *