Nul n’ignore les difficultés que rencontrent les artistes dans le showbiz béninois depuis plusieurs années. La musique béninoise a du mal à s’exporter au-delà de ses frontières pour des raisons que seuls les hommes du showbiz sont à même d’élucider. À l’instar des artistes de la nouvelle génération, seul le protégé de Sidikou karimou fait actuellement d’exploit dans la sous-région. Est-ce parce que les autres sont nuls ? Une question qui taraude l’esprit. Si le Bénin ne manque pas d’artistes capables de représenter dignement le pays des amazones aux grands rendez-vous culturels à travers le monde, il est tout de même aisé de se demander pourquoi ces derniers, pour la plupart, ne sont connus que sur le plan local ? À titre d’exemple, Le Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA) qu’organise le groupe musical Magic Système en Côte d’Ivoire n’a connu qu’une seule fois la participation du Bénin depuis 2008. Pour le compte de cette nouvelle édition 2023, le Bénin est encore absent malgré les nombreux concerts organisés par l’artiste ivoirien A’salfo et sa troupe dans le pays. Cette situation devrait interpeller les acteurs culturels béninois afin qu’ils revoient leur politique d’exportation de la musique béninoise au-delà des frontières nationales. Sinon que les artistes béninois ont de la matière à revendre. Il suffit juste de trouver la bonne formule pour y arriver.

Blevert AKAKPO
Rédacteur à DB MEDIAS | Plus de publications

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *